Les grandes marques allemandes font leur apparition

En 1931, l’entrepreneur allemand Arist Dethleffs construit la première caravane allemande qu’il nomme "la voiture à vivre". Toujours en Allemagne, les premières caravanes Bürstner, fabriquées de manière artisanale, font leur apparition à partir de 1953. Peu de temps après, Erwin Hymer fait ses débuts dans l’atelier paternel et se lance également dans la construction de caravanes. Il a coulé bien de l’eau sous les ponts depuis les débuts de ces pionniers de la caravane, mais ils ont tous en commun d’avoir connu un succès rapide qui n’a depuis cessé de croître. Dethleffs, Hymer-Eriba et Bürstner comptent aujourd’hui parmi les plus grands constructeurs de caravanes européens. En France, l’entreprise Caravelair construit dès 1961 des modèles portant le nom de régions où il fait bon partir en vacances. Elle reprend ainsi l’idée de Pierre Digue qui avait en 1955 nommé ses premières caravanes Digue Provence, Digue Anjou et Digue Bretagne.

Les "remorques de camping" françaises

Certaines entreprises qui avaient commencé par la production de caravanes se sont par la suite entièrement consacrées au camping-car. C’est le cas de l’entreprise Notin qui avait sorti sa première caravane en 1933 et est de nos jours connue pour sa gamme Prestige de camping-cars. Les amateurs de caravanes anciennes apprécient les modèles rétro et parcourent avec avidité les offres à la recherche d’une "remorque de camping" Notin, Digue ou Hénon en bon état. D’autres se sont spécialisés dans la caravane pliante des années 1970. Économique et pratique, elle a, à l’époque, connu un énorme succès auprès des jeunes couples et des jeunes familles. Facile à tracter, elle s’ouvre en un tournemain et compte encore bon nombre d’adeptes. Pour tous ceux qui ne partent pas seulement en été en vacances avec leur caravane, les marques scandinaves s’imposent. Grâce à leur excellente isolation et à leur système de chauffage élaboré, elles permettent de jouir des plaisirs du camping même en plein hiver.
Retourner en haut