Découvrez toutes les MG d’occasion à vendre sur AutoScout24

Trouvez votre voiture de rêve

Offres correspondant à votre recherche

Offres correspondant à votre recherche

Avec ses roadsters de légende, MG a écrit l'histoire de la voiture de sport

Une silhouette à la ligne classique et compacte, un châssis large et surbaissé qui donne ses lignes fluides à la carrosserie, un toit tissu facilement décapotable, un moteur puissant mais qui n'est pas fait pour atteindre des vitesses excessives, c'est grâce à toutes ces caractéristiques que les modèles du fabricant anglais Morris Garages (MG) sont devenus, aux yeux du public, synonymes d'un plaisir de conduite offert à des prix abordables. Dès les années 1930, la gamme proposée par la marque était déjà large et des modèles comme la MG Magna se déclinaient en berlines et en coupés deux portes. Dans les années 50, la marque britannique commercialisa avec les séries MG Y et MG Magnette des berlines à quatre portes destinées aux classes moyennes. À partir des années 1960 et jusqu'aux années 1980, elle conçut, sur le modèle de l'Austin, de petites voitures de sport comme la MG 1100 ou la MG Metro. C’est toutefois avec les séries MG P et MG T que la marque entra véritablement dans l'histoire de la voiture de sport. Propriété de BMW jusqu’en 2000, MG déclara toutefois faillite en 2005, et la belle histoire des roadsters a failli prendre fin. Mais ses nouveaux propriétaires chinois ne voulurent pas laisser mourir la tradition de la maison MG : ils reprirent donc en 2007 la production de la gamme deux places MG TF.

Les légendaires roadsters MG

Best-seller du passé et meilleure vente d'aujourd'hui, le roadster de la gamme MGA produit au début des années 1960 demeure l'une des voitures classiques d'occasion les plus recherchées. Environ 100 000 exemplaires de la MGA ont été produits avec un moteur très puissant de 108 ch. Fabriquée de 1962 à 1980, la MGB qui lui a succédé est souvent considérée comme l'archétype du roadster à l'anglaise. Elle a aussi été produite avec une carrosserie de type « coupé » : la MGB GT, avec un moteur de 95 ch et une vitesse de pointe de 170 km/h à l'heure. Avec plus d'un demi-million de véhicules vendus, la MGB demeure l'un des plus grands best-sellers de l'histoire des voitures de sport. Produit de 1961 à 1979, le roadster MG Midget, avec son petit moteur de 68 ch, a connu, lui aussi, un succès retentissant. Au milieu des années 1990, Rover, propriétaire d'alors de MG, tente de renouer avec le glorieux passé du plus gros succès commercial de la marque anglaise en commercialisant la MG RV8, dotée d'un V8 de 4 l. Cependant, la réédition de la MGB 190 ch ne répond pas aux attentes, avec seulement 2000 exemplaires vendus. Seul le modèle qui lui a succédé, la MGF, retrouve la conception qui a fait le succès des anciens modèles.

Avec le roadster MGF, MG renoue avec le succès

En 1995, MG renoue avec l'innovation en développant le roadster MTF : affichant clairement ses références, ce modèle retrouve le passé glorieux de la voiture de sport MG. Grâce à ce roadster rebaptisé MG TF en 2002, MG connaît à nouveau un véritable succès sur le marché : de 2002 à 2005, plus de 70 000 véhicules sont en effet vendus. Cependant, le fabricant trop endetté ne peut sauver le dernier roadster. Le groupe MG-Rover est alors démantelé et c'est l'entreprise chinoise, Nanjing Automobile Group, qui acquiert les droits de construction de la dernière voiture de sport MG.

La nouvelle MG TF sous pavillon chinois

En 2007, les chinois décident de redonner vie à la tradition de la marque MG. Depuis 2008, la MG TF est à nouveau produite au sein de l'usine historique de Longbridge. Fer de lance de cette nouvelle production, la nouvelle MG TF LE 500 se dote d'un moteur de 1,8 litre 135 ch et peut atteindre une vitesse maximale de 205 km / h.

Les berlines MG de série Z

En 2000, BMW revend le constructeur MG Rover à un groupe d'investisseurs : des voitures compactes sont introduites en 2001 sur le marché, les MG ZR, proches du point de vue de la technique de la Rover 25.
Cette gamme de la marque hérite d’un châssis sportif est montée sur des roues de 17 pouces et équipée d’un moteur de 160 ch.
Avec la version MG ZR 105, suivit un modèle doté d’un moteur moins puissant de 103 chevaux. A partir de 2001 furent par ailleurs lancées des gammes de catégorie moyenne telles que la berline quatre portes MG ZS et le break MG ZT, dont les moteurs sont techniquement basés sur les Rover 45 et Rover 75. Leurs suspensions sont, quant à elles, de purs produits MG. Les modèles de la série MG Z offrirent d’abord des moteurs V6 de 177 chevaux, puis en 2004, ils furent équipés d’un moteur V8 de 260 chevaux. En 2005, la production prit fin.