MINI occasion : Toutes les annonces MINI occasion à vendre sur AutoScout24

Trouvez votre voiture de rêve

Offres correspondant à votre recherche

Offres correspondant à votre recherche

A la recherche d'une MINI d'occasion ? Sur AutoScout24 vous trouverez un grand nombre d'annonces de MINI d'occasion à vendre en France. Vous pouvez aussi déposer gratuitement votre annonce MINI et vendre votre voiture rapidement.


La Mini fut développée par Sir Alec Issigonis pour la British Motor Corporation (BMC), en 1959, à Birmingham, en Angleterre. Sir Alec Issigonis donna également son accord pour le logo Mini qui est toujours connu aujourd'hui. La première série de ce véhicule débuta sous le nom d'„Austin Mini” et fut à l'origine, en raison de la crise d'énergie autour de 1955, fabriquée comme microvoiture économique. Jusqu'au jour d'aujourd'hui, la maniable petite Mini Cruiser, laquelle fait toujours honneur à son nom, a été vendue à 5 millions d'exemplaires, alors qu'elle a en fait subi très peu de modifications techniques.

L'histoire de la Mini est riche en rebondissements. Au cours de sa vie turbulente, qui compte déjà 47 ans, le petit bolide roula pour de nombreux groupes industriels. La Mini passa sa jeunesse chez BMC, jusqu'à ce que cette entreprise fusionne avec Jaguar en 1966 et se nomme pendant deux ans British Motor Holdings. En 1968, eut lieu une nouvelle grande fusion. La Mini poursuivit sa route avec succès avec la British Leyland Motor Corporation, qui réunit entre autres les marques Daimler, Rover, MG, Triumph et Land Rover. Mais, en 1975, l'entreprise fit faillite, devint publique et changea de nom. Elle s'appela dorénavant British Leyland Limited. La Mini poursuivit tranquillement son parcours à travers les changements de nom, de Leyland à Rover Group, via Austin Rover Group. En 1994, la grande marque automobile allemande BMW s'en mêla. Elle racheta l'ensemble du groupe Rover Group, mais le rejeta à l'issue d'une période qui ne dépassa pas six ans. C'est ici que prit fin, pour le petit véhicule sportif, la turbulente succession de changements de groupe. BMW conserva seulement la marque Mini et poursuivit son développement. Pour le moment, il semble que la Mini puisse jouir d'une deuxième partie de vie tranquille chez BMW.

Les différents types de Mini se distinguèrent, au fil des années, par plusieurs modifications optiques et techniques. Alors qu'à ses débuts, de 1959 à 1967, les charnières de portières et les fenêtres coulissantes se trouvaient encore à l'extérieur des modèles de Type MK I et MK II, celles-ci se situèrent de 1969 à 1976 à l'intérieur du Type MK III. A cette époque, les fenêtres furent transformées en fenêtres à manivelle. Les Mini suivantes, qui sont de notre point de vue des „anciennes Mini”, furent fabriquées de 1976 à 2000 et comprennent les modèles MK III à MK VIII, qui, dans l'ordre chronologique, furent conçues avec des pneus 10 pouces (MK IV) et, plus tard, des pneus 12 pouces. Il existe aujourd'hui de nombreux modèles spéciaux de Mini, lesquels jouissent d'une grande popularité. Ils s'appellent, entre autres, „Monte Carlo” ou „Special”. Sans oublier les Mini anniversaire qui sont lancées tous les 5 ans.

Les premiers modèles Mini furent, à l'époque, équipés d'une suspension en caoutchouc et de moteurs relativement petits avec une cylindrée de 850 voire 1 000 cm3., l'équipement était, en outre, alors loin d'être luxueux, les petites héroïnes ne disposant que de quelques particularités. Les premières variantes de carrosserie furent lancées sous les noms de Combi, Pick Up, Wolseley Hornet et Riley Elf.La légendaire Mini Cooper, la version sport de la Mini, fut lancée en 1961, deux ans seulement après sa naissance , par John Cooper, un constructeur d'automobiles britannique et celle-ci convainquit par sa puissance surprenante de 55 CV. Mais peu de temps après, elle fut dépassée par son successeur , le Cooper S, un bolide vif qui générait 86 CV.

En 2001, BMW développa finalement son propre modèle de Mini : la „nouvelle Mini”, qui fut fabriquée à Oxford, dans une usine spécialement construite à cet effet. BMW attache beaucoup d'importance au contenu et à l'apparence et attribua donc à sa nouvelle petite une forme trapue hors du commun. Les nouvelles Mini affichent des performances techniques de pointe, comme par exemple la Cooper sportive avec 115 CV et une vitesse maximale de 200 km / h ou comme sa soeur, la Cooper S, avec une puissance impressionnante de 170 CV et une vitesse de pointe de 222 km / h. Dorénavant, les Minis existent aussi en version estivale (cabriolet) et avec une calandre encadrée de chrome. De plus, la nouvelle Mini dispose, grâce à un empattement rallongé, d'un habitacle offrant plus de place et de confort aux passagers.


Vous pouvez consulter les annonces auto occasion et trouver votre future voiture occasion sur le site AutoScout24.fr

Mehr anzeigen