MINI occasion : Toutes les annonces MINI occasion à vendre sur AutoScout24

Trouvez votre voiture de rêve

Offres correspondant à votre recherche

Offres correspondant à votre recherche

La Mini : une voiture d'occasion adorable et culte

Petite, mignonne et emblématique : aussi représentative de l'Angleterre que la Reine et les chevaux de course, la Mini est « so british » qu'elle a conquis de nombreux fans dans le monde entier. Conduire une Mini est pour eux une question de style de vie : on aime cette voiture non pas en dépit, mais du fait de sa petite taille. Les formes et les proportions de la Mini sont si caractéristiques que les voitures d'occasion comme les véhicules neufs se reconnaissent au premier coup d'œil à leur air de famille. Depuis 1994, la marque aux petites voitures culte et aux grands yeux appartient au groupe BMW, qui a conçu de nouveaux modèles offrant un plus grand plaisir de conduite et une conception encore plus solide. Une consommation de carburant économe, une direction directe et une agilité maximale sont depuis toujours les avantages de la Mini. La Mini possède un autre atout : comme elle est légère, la moindre pression sur la pédale de l'accélérateur permet de prendre de la vitesse !

Mini Mania : trois modèles d'occasion à découvrir

Qui conduit une Mini en est persuadé : cette petite a tout d'une grande. La famille des Mini s'est cependant agrandie au cours des dernières années, avec l'introduction d'un modèle de plus grande taille. Petites ou grandes, toutes les Mini partagent cependant le même ADN : elles offrent tout à la fois la vivacité d'un kart et le confort et la conception d'une berline de luxe. Pas étonnant, alors, que toutes les séries des nouvelles Mini d'occasion soient si recherchées. La petite voiture stylée est, en effet, la chérie de tout le monde. Son design chic, sa grande agilité et des prix inférieurs à ceux des véhicules neufs sont en faveur de la Mini d'occasion. D'autant que les modèles plus récents semblent plus perfectionnés et robustes que les plus anciens. Pour varier les plaisirs, voici, par exemple, une version puissante de la Mini avec la John Cooper Works dans sa version SUV longue durée ou en tant que pure voiture de sport. Nous vous proposons trois variétés de Mini d'occasion qui vous offriront tous les plaisirs (ou presque).

MINI Countryman : que la MINI procure du plaisir non seulement sur l'asphalte, mais aussi dans les champs et sur les landes, voilà ce que prouve la Mini Countryman. Cette MINI cinq portes est également disponible (sur demande) avec transmission intégrale. Premier SUV de la gamme, sa commercialisation en version 4 x 2 et 4 x 4 a débuté fin 2010 : les modèles d'occasion sont donc faciles à trouver. L'espace de stockage du coffre-arrière de ce mini SUV est vraiment phénoménal : il est de 350 à 450 litres, et peut même atteindre jusqu'à 1 170 litres. Aucune autre MINI n'offre une plus grande capacité de chargement ! Mais il y a un hic : avec ses 4,1 mètres de long, la MINI Countryman a presque la taille d'une Golf ! Quant aux grands yeux en guise de phares, si caractéristiques, on les chercherait ici en vain. Au lieu de cela, les phares allongés et la face avant pleine d'énergie créent un look plus agressif. Avec ses moteurs pouvant aller jusqu'à 122 ch, la MINI Countryman n'est pas sans rappeler un bouledogue plein de mordant.

MINI Cabrio : la deuxième génération de MINI cabrio commercialisée à partir de 2009, offre un petit gimmick qui prête à sourire. Le compteur "Always Open Timer", compteur « Toujours ouvert - pour la BMW également, aucune traduction n'est valide – se situe juste à côté du tachymètre et indique le temps pendant lequel le toit décapotable est ouvert, et permet de profiter pleinement de la vue en moins de 20 secondes, et ce, même en roulant. Le MINI Cabrio propose pour les amateurs de voitures d'occasion d'autres équipements utiles : une banquette arrière divisée qui peut être au besoin rabattue, un espace de rangement entre le coffre et l'habitacle suffisamment grand pour y entreposer un sac de golf par exemple. De plus, le toit décapotable peut s'ouvrir en cours de trajet, à partir du moment où l'on conduit à une vitesse n’excédant pas 30 km/h, car avec la deuxième génération de MINI Cabrio, les arceaux de sécurité ne se mettent en place qu'en cas de danger imminent. Ce toit décapotable peut être relevé, abaissé ou utilisé comme toit ouvrant et offre une ouverture d'environ 40 cm qui permet de profiter de la fraîcheur de la brise.

MINI roadster : s'il y a bien une voiture faite pour l'été c'est le MINI roadster. C'est en 2011 que le MINI Roadster biplace a été lancé et c'est à partir de 2016 que l'on commence à trouver des MINI Roadsters d'occasion. BMW a toutefois apporté quelques changements aux modèles de troisième génération. On peut le regretter, car le MINI Roadster offre, mieux que tout autre modèle, un plaisir de conduite supérieur et sans compromis. Qualité qui transparaît dans de nombreux détails : des moteurs fougueux offrant une puissance de 184 à 211 ch, un châssis sport, un aileron arrière qui, à partir de 80 km/h, se déploie automatiquement, afin d'améliorer la tenue de route. Dans ces modèles de troisième génération, il manque cependant le toit ouvrant à commande électrique : quand le soleil brille, c'est le conducteur lui-même qui doit actionner la capote à commande manuelle ou semi-automatique, afin d'éprouver tous les plaisirs de la conduite à ciel ouvert.

De la Mini à la MINI : du grand classique au modèle plein de charme

Quelle voiture peut prétendre être le résultat direct d'une crise politique mondiale ? Eh bien, c'est le cas de la Mini, ou plus précisément de la Mini classique, avec ses sept générations fabriquées entre 1959 et 2000. C'est la crise de Suez qui, en 1956, donne l'impulsion pour le développement de la Mini, trois ans avant le début officiel de la production. Comme la Grande-Bretagne anticipe un rationnement de l'approvisionnement de pétrole brut lié à la crise, on demande à Alec Issigonis, directeur technique de la British Motor Company (BMC), de concevoir une petite voiture économique. Issigonis réussit à frapper un grand coup avec une toute petite voiture : la Mini fut la première des petites voitures britanniques et donna naissance à elle seule à toute une catégorie de véhicules. La longueur d'environ 3 mètres a été exploitée au maximum, de manière à mettre la boîte de vitesses sous un moteur quatre cylindres compact placé en position transversale, selon une conception innovante du « tout à l'avant ». L'autre aspect révolutionnaire fut le choix de petites roues, qui permirent de consacrer 80 % de la longueur du véhicule à loger les passagers et leurs bagages : c'est pourquoi l'habitacle d'une Mini d'occasion de première génération apparaît étonnamment grand. BMW a d'abord commercialisé durant quelques années la Mini des origines, avant de lancer une nouveau modèle et d'écrire en capitales le nom de la marque, MINI, afin de différencier des anciens modèles la série des véhicules produits depuis 2001.

Parce que la British Motor Company (BMC) est née de la fusion de la Motor Company Austin et de la Morris Motor Company, les premières Mini ont d'abord été commercialisées sous le nom d'Austin Seven ou Se7en ou de Morris Mini Minor. Deux ans plus tard, en 1961, plusieurs variantes de fourgons breaks étaient disponibles sur le marché. John Cooper, concepteur de voitures de sport et un ami proche d'Alec Issigonis, imagina alors, avec la Mini Cooper, une version sportive de la Mini, voiture d'occasion très recherchée aujourd'hui et à des prix élevés. Avec la Mini, BMC toucha, cette année-là, une corde sensible : les Mini se vendirent comme des petits pains ! La Reine elle-même fut enchantée de ce coup d'essai qui fut un coup de maître. Dans toute l'Europe, pas moins de trente usines de production furent construites, tandis que la paisible usine d'Oxford, siège historique de BMC, n'eut plus les capacités suffisantes pour une production de masse et que les droits de douane à l'importation des marchandises en Europe étaient encore très élevés.

Jusqu'en 1972, plus de 3 millions de Mini ont été vendues. Quelle que soit l'année de construction, les modèles classiques de Mini restent encore aujourd'hui des véhicules d'occasion très recherchés – principalement, parce que les lacunes techniques des voitures de première génération ont été corrigées à partir de 1967 avec le nouveau cycle de production. Ces petites voitures ont rencontré un tel succès, que la maison-mère, British Motor Corporation (BMC), a traversé les crises les unes après les autres. En 1968, BMC disparaît, à la faveur de la British Leyland Motor Corporation, conglomérat d'ingénierie et de fabrication automobile partiellement nationalisé. La nationalisation ayant échoué, la société est alors vendue à différents investisseurs privés. La marque Mini a d'abord appartenu au groupe Rover MG qui a complété la gamme des modèles au début des années 1990 avec une première version de la Mini cabriolet. Rover ayant été racheté en 1994 par BMW, le constructeur allemand entreprend alors l'élaboration d'une nouvelle génération de Mini devenues MINI.

En 2000, BMW se sépare de Rover, mais pas de la marque MINI. Si le développement technique est désormais supervisé depuis Munich, la fabrication des modèles a lieu au Royaume-Uni. C'est à cet effet que l'ancienne usine située à Cowley dans la banlieue d'Oxford, près de la principale usine Morris, est encore utilisée aujourd’hui : et c'est précisément de cette usine que proviennent les nombreux modèles de MINI classiques, particulièrement recherchées sur le marché de l'occasion. Les MINI figurent parmi les voitures les plus populaires auprès des Anglais : jusqu’à la fin du siècle dernier, près de 5,4 millions de véhicules avaient été produits en quatre décennies. Depuis 2001 la Mini One est devenue MINI sous le règne de BMW. Visuellement, la nouvelle MINI est proche de l'ancienne mais ne la copie pas. La carrosserie reste proche du design originel, tout en mettant l’accent sur la modernisation de l'intérieur. Le tout restylé dans le souci de conserver l’indispensable touche britannique. Trouver une Mini d’occasion est chose facile : les petites voitures sont toujours très prisées !

.

Les Mini classiques : trois générations de voitures d'occasion offrant un plaisir de conduite maximal

Génération Période de production Carrosserie Moteur et transmission Modèle simple Modèle spécial
Première génération De 2001 à 2006 Berline break, cabriolet Essence : de 90 à 218 ch / Diesel : de 75 à 88 ch One / One D / Cooper / Cooper S Seven / Park Lane / Checkmate, Versions sportives GP Kit, Sidewalk (en version cabriolet seulement)
Deuxièmeme génération De 2006 à 2014 Berlines break, break, coupé, cabriolet, roadster Essence : de 75 à 211 ch / Diesel : de 90 à 143 ch One / One D / Cooper / Cooper D / Cooper S / Cooper SD / John Cooper Works Clubman, Clubman Hampton, Countryman, Paceman, E, E Race, Inspired by Goodwood
Troisième génération Depuis 2014 Berline break, break, coupés, cabriolet, roader (les deux derniers, seulement jusqu'en 2015) Essence : de 75 à 231 ch / Diesel : de 95 à 170 ch One First, One, Cooper, Cooper S, John Cooper Works, One D, Cooper D, Cooper SD Clubman, Countryman, Park Lane, Metropolitan
Mehr anzeigen