Découvrez toutes les Rolls-Royce d’occasion à vendre sur AutoScout24

Trouvez votre voiture de rêve

Offres correspondant à votre recherche

Offres correspondant à votre recherche

Vente de Rolls-Royce à BMW en 1998 : le début d'une nouvelle ère

En 1998, la vente à BMW du département automobile du groupe britannique Rolls-Royce a coïncidé avec une nouvelle ère pour les deux parties, qui ont ainsi pu réunir les plus prestigieuses marques automobiles britanniques. Le groupe allemand Volkswagen a obtenu les droits de Bentley, filiale de Rolls-Royce, et a développé, avec de nouveaux modèles, un département automobile de luxe résolument sportif. La firme BMW, quant à elle, a lancé sous la marque Rolls-Royce une nouvelle production de berlines, de coupés et de cabriolets hauts de gamme comprenant une petite série exclusive entièrement réalisée à la main. Elle restait en cela fidèle à l'esprit de l'entreprise créée en 1904 par Henry Royce et Charles Rolls, et à la tradition qui consistait à concevoir artisanalement et en interne des modèles de série les plus chers au monde.

La Silver Ghost, et Rolls Royce devient symbole de luxe

La légende du fabricant britannique de luxe débute dans la première décennie du XXe siècle, en 1906 très exactement, avec la création d'un nouveau modèle plus connu sous le nom de Silver Ghost. « Solide », « silencieux », « luxueux », tels furent déjà les attributs que les contemporains associèrent dès cette époque à la Silver Ghost de Rolls-Royce. Très rapidement, l'imposante calandre en forme de temple grec surmontée du fameux bouchon de radiateur, le « Spirit of Ectasy », représentant un personnage féminin aux bras déployés et à la robe flottant au vent devint l'emblème de la marque. Les modèles Rolls-Royce se distinguèrent aussi par la noblesse de leurs lignes symétriques, l'élégance de leurs aménagements intérieurs personnalisés et par une production artisanale et interne de la carrosserie et des châssis, réalisés en tôles embouties ou en tôles d'aluminium.

Les limousines Rolls-Royce

La continuité dans la politique de production joua pour Rolls-Royce un rôle toujours plus important, comme pour la plupart des autres constructeurs automobiles de l'époque. Des cycles de modèles longs et quelques modifications effectuées dans le cadre d'un léger restylage caractérisent également l'histoire de la société. C'est ainsi que la Rolls-Royce Phantom, mises à part quelques courtes interruptions de 1925 à 1991, fut considérée comme un modèle de pointe durant six générations, avant que la firme BMW ne donne elle-même ce nom à sa propre série de Rolls-Royce New Phantom. C'est également sur la base de la Phantom qu'ont été développées à partir de 1946 les limousines de la série Silver, avec les Rolls-Royce Silver Wraith et Silver Dawn. À partir de 1955, la Silver Cloud, la Silver Shadow, la Silver Spirit, la Silver Spur et le modèle qui lui a succédé jusqu'en 2002, la Silver Seraph, incarnèrent durant des années le nouveau visage de la marque. En 2003, BMW rajeunissait malgré quelque peu l'aspect des limousines Rolls-Royce, avec une nouvelle génération de Phantom. En 2010, la limousine Phantom fut suivie par un modèle d'entrée de gamme plus petit, qui, équipée d’un moteur biturbo V12, devait attirer une nouvelle catégorie d'acheteurs.

Coupés et cabriolets Rolls-Royce

Durant des décennies, le fabricant de luxe britannique a privilégié une clientèle à la recherche de limousines avec chauffeur. Avec la Rolls-Royce Camargue, coupé deux-portes au design italien commercialisé de 1975 à 1986, il a cherché à séduire une clientèle différente et à rajeunir l'image de la marque. Cette nouvelle production de coupés doit être complétée par la Rolls-Royce Corniche, déclinée également jusqu'en 2002 dans une version cabriolet. Basée sur la Rolls-Royce Phantom de 2003, toute première Rolls-Royce à avoir été conçue par BMW, la Rolls-Royce Phantom Drophead Coupé, enfin, est un coupé décapotable introduit sur le marché en 2007.